© 2019 Festival diep~haven Créé avec Wix.com 

1, boulevard Berbigny, 76200 Dieppe, France

  • White Twitter Icon
  • Facebook Clean
  • White Instagram Icon

 Clarisse D'Arcimoles 

Correspondence

2015, Mixed medias

Correspondence is an epistolary and visual

exchange project between families and individuals living in the towns of Dieppe and Newhaven developed during an artist

residency in 2014. During the course of the residency Clarisse d’Arcimoles acted as a bridge between the two littorals and their

inhabitants. "Building connections

between the two shores and to make people confront the unknown was a challenging task, I first gave out stamped and addressed envelops to locals I met and formed pen-pals couples encouraging the

emergence of unexpected relationships between families or individuals that could somehow be connected. By triggering these exchanges between senders and receivers, I playfully explored human interactions and slowly created a quite

intimate bond between strangers and myself."

During her different journeys exploring the two seaside towns mirroring each other, Clarisse d’Arcimoles questioned the notion of borders while naturally connecting them visually as one territory. She collected

archives and ephemera but also produced a series of photographs emerging from

playful situations that she orchestrated. To continue the epistolary bridge created across the sea, a series of blank postcards

will be displayed inviting the viewers to connect with their neighbours.

 

 Bio 

Clarisse d’Arcimoles is a French artist currently based in London. After

graduating from Set Design for Performance at Central Saint Martins, she pursued a postgraduate course in Photography. During this period she started focusing on staged performance photography. Subsequently,

Clarisse’s work now engages with various mediums to explore multiple ways of documentation.

Correspondence

2015, médias mixtes

Correspondence est un projet d’échange visuel épistolaire entre des familles et des individus vivant dans les villes de Dieppe et Newhaven. Le projet a été développé au cours d’une résidence d’artiste en 2014.

Au cours de cette résidence, Clarisse d’Arcimoles a fait office de pont entre les deux littoraux et leurs habitants.  « Construire des liens entre deux rives et confronter les gens à l’inconnu était un véritable défi, j’ai d’abord donné des enveloppes pré tamponnées et adressées aux locaux que j’ai rencontré et formé 10 couples de copains encourageant l’émergence de liens inattendus entre les familles et les individus qui pourraient d’une façon ou d’une autre être connectés. En déclenchant ces échanges entre expéditeurs et destinataires, je me suis amusé à explorer les interactions humaines et j’ai lentement crée un lien plutôt intime entre ces étrangers et moi-même. »

Au cours de leurs différents voyages passés à explorer les deux villes de bord de mer, se reflétant chacune, Clarisse d’Arcimoles a questionné la notion de frontières tout en les connectant visuellement comme un seul territoire. Elle a collecté des archives et des documents éphémères mais aussi produit une série de photographie venant de situations amusantes qu’elle a elle-même orchestré. Afin de prolonger le pont épistolaire, une série de cartes postales vierges sera présenté afin d’inviter les téléspectateurs à se mettre en relation avec leurs voisins.   

 Bio 

Clarisse d’Arcimoles est une artiste française actuellement basée à Londres. Après avoir été diplômé en « conception de décor pour performance » au Central Saint Martin, elle a suivi un cours de 3e cycle en photographie. Au cours de cette période, elle a commencé à se focaliser sur la photographie mise en scène. Consécutivement, le travail de Clarisse implique désormais l’utilisation de supports multiples afin d’explorer des manières diverses de documentation.