© 2019 Festival diep~haven Créé avec Wix.com 

1, boulevard Berbigny, 76200 Dieppe, France

  • White Twitter Icon
  • Facebook Clean
  • White Instagram Icon

AURELIE SEMENT // FARMS/ LES FERMES, VARENGEVILLE-SUR-MER & PREAUX

Aurélie Sement’s video work expresses the fascination exerted on by aspects which appear "behind the scenes", raising awareness of the importance and diversity of these restricted spaces, which reveal the backstage of a consumer society. These places are home to devalued, repetitive activities that seem somewhat surreal in their disconnect with the outside world. Sement looks at these spaces not as part of a global vision, but as autonomous architectures, with their own plastic and graphic quality, in works which study the geometric logic of industrial production: a choreographic spectacle that refers only to itself. Sement’s work has been exhibited in international galleries and art festivals, including Iasi Pe Strada Festival, Romania and WRO09 Biennial Media Art, Wroclaw, Poland (2009); ‘Virtual Geometry’, CCF Phnom Penh, Cambodia (2010); ‘Aurélie SEMENT - Natacha NISIC’, ESADHAR, Rouen (2012); ‘Systematic change of scenery, Paris and ‘The left over method’, Radiator Gallery, New York (2013); FRAC at the Palais de la Découverte, and ‘Démoulé Too Hot 4’, Espace JFP, Paris (2016).

The two farms in Varengeville sur Mer and Préaux are owned by Franck Sagaert, and his father Yves. Both have experimented with new ways of cultivating the lands: without using mechanised ploughing or artificial fertilisers, and instead using biological

options such as worms, responding ecologically and realistically to new challenges. The farms cultivate mainly cereals and vegetables, and like many farms in Normandy specialise in the cultivation of linen.

This residency is a partnership with Galérie Duchamp in Yvetot

Le travail vidéo d’Aurélie Sement exprime la fascination exercée par ce qui se passe dans les coulisses (‘behind the scenes’) pour sensibiliser le public à l’importance et la diversité de ces espaces restreints qui révèlent l’envers de la société de consommation.

Ces lieux donnent place à des activités dévaluées et répétitives ayant quelque chose de surréaliste dans la manière qu’elles ont de se couper du monde extérieur. Sement n’observe pas ces espaces

comme faisant partie d’une vision globale, mais comme des

architectures autonomes avec leur propre qualité plastique et graphique, dans des travaux qui étudient la logique géométrique de la production industrielle: un spectacle chorégraphique qui ne fait référence qu’à lui-même. Le travail de Sement a été exposé dans des galeries et festivals d’art internationaux, comme Iasi Pe Strada Festival, Roumanie et WR009 Biennal Media Aat, Varsovie, Pologne (2009); ‘Virtual Geometry’, CCF Phnom Penh, Cambodge (2010);

‘Aurélie SEMENT - Natacha NISIC’, ESADHAR, Rouen (2012); ‘Systematic change of scenery’, Paris ‘The left over method’,

Radiator Gallery, New York (2013); FRAC au Palais de la Découverte

et ‘Démoulé Too Hot 4’, Espace JFP, Paris (2016).

 

Ces deux fermes situées à Varengeville sur Mer et Préaux sont tenues par Frank Sagaert et son père Yves. Tous deux expérimentent de nouvelles façons de cultiver leurs terres, par exemple sans recourir au labour mécanique ou aux engrais

artificiels, mais en utilisant des procédés biologiques tels que des

vers, répondant ainsi de manière écologique et réaliste aux défis

d’aujourd’hui. Les fermes produisent principalement des céréales et de légumes, et comme de nombreuses fermes de la région elles sont

spécialisées dans la culture du lin.

Cette résidence est un partenariat avec le galérie Duchamp à Yvetot.