diep~haven/ festival transmanche — portraits, 2016

Commissaires : Sarah Michel, Philippe Terrier Hermann


En réponse à l’invitation de Normandie Impressionniste, le festival diep~haven portera en 2016 sur le thème du portrait : avec en mémoire la longue tradition picturale propre à ce genre, différents projets de portraits contemporains seront développés sur le double territoire qui est maintenant le nôtre, celui de Dieppe et de Newhaven, incluant la ligne de ferry qui relie les deux villes et pouvant s’étendre à Hastings, Yvetot ou Brighton au gré des partenariats avec d’autres structures culturelles.
L’histoire du portrait a accompagné l’émergence de l’individu dans notre société, depuis la Renaissance et les peintres flamands qui donnaient à voir le statut social, jusqu’à aujourd’hui, en passant bien sûr par l’Impressionnisme, qui s’est lui aussi attachée à la figure et au corps, à l’impression que dégage une personne. Après la démocratisation de l’appareil photo, l’avènement de l’ère numérique, l’explosion des réseaux sociaux, l’individu du 21ème siècle n’existe pas sans image. Photo de famille ou de classe, trombinoscope d’entreprise, photos de profil ou selfie : les formes de représentations de soi se multiplient.
Au delà de la portée mémorielle et de la valorisation de l’individu, le portrait, comme toute représentation, implique une approche, un point de vue, une subjectivité qui met en avant l’un ou l’autre aspect de la personne. La pratique qu’en ont les artistes est un moyen de redonner du sens à cet acte devenu banal qui consiste à se faire tirer le portrait.
En 2016, le festival diep~haven conservera son format de parcours culturel, mêlant expositions et évènements, entre la France et l’Angleterre, avec pour centres de gravité les villes de Dieppe et Newhaven. Nous souhaitons, pour cette nouvelle édition, développer tout particulièrement certains axes de nos activités menées jusqu’à présent : la résidence d’artiste, les projets participatifs et la diffusion dans l’espace public.
Le programme tel que nous le concevons aujourd’hui pourrait s’articuler autour de plusieurs dispositifs :
– un appel à projets adressé aux artistes pour une résidence sur le territoire, impliquant une interaction avec la population et un mode de monstration à inventer.
– deux expositions, de chaque côté de la Manche, présentant une scène contemporaine du portrait en peinture, dessin, photographie et vidéo.
– un programme d’évènements en partenariat avec d’autres structures culturelles : séances de cinéma, performances, concerts, … prenant le thème du portrait comme point de départ.
– des ateliers de pratique du portrait et de l’autoportrait en direction des publics jeunes et éloignés de la culture, ainsi qu’une mobilisation des pratiques amateurs, afin de toucher le plus grand nombre.

Commissaires : Sarah Michel, Philippe Terrier Hermann, Rosie Hermon, AliceSchÿler Mallet

Last Tweets